Un jardin en restanque d’une maison des années 30 accessible par des escaliers

Projet d’aménagement d’un jardin de ville dans le 7éme arrondissement de Marseille

Le jardin d’une maison de ville en restanques accessible de I ’avenue par des escaliers très pentus, une contrainte forte qui implique des solutions d’aménagement adaptées notamment pour le choix des matériaux pour limiter l’acheminement et l’évacuation.

 

Le projet  se décompose en trois niveaux :

 

La restanque « salon, détente » en contrebas des terrasses repas de la maison.

Le bassin de récupération des eaux de pluie se transforme en bassin de baignade accessible directement de la terrasse.

Des escaliers en acier corten lient la maison à cet espace salon, avec fluidité.

Une banquette en bois en L devant le bassin, la terrasse bois sur pilotis ouverte sur le jardin sec.

Le vis-à-vis de la maison voisine et de l’immeuble sont traités par des panneaux bois de 180 cm de hauteur.

De la terrasse, des marches d’escaliers vers un espace de jeux, en gravillons roulés, en stabilisé ou en gazon synthétique, pouvant accueillir un barbecue, un bar…

La restanque jardin sec

Cette bande de terrain est traitée comme un décor de jardin de garrigue avec des végétaux adaptés à un terrain pauvre.

les gravats sur le site seront utilisés sur cet restanque limitant l’évacuation.

Des arbustes, des cistes, des lavandes, des romarins, des sauges, des graminées, des plantes vivaces.

Le muret est traité en éléments d’acier corten assemblés sur place, limitant l’acheminement des matériaux et le temps d’intervention.

A gauche, des cyprès atténuent les vis-à-vis de l’immeuble voisin ; à droite, un arbre fruitier, un arbre à développement moyen, érable de Montpellier, arbre de judée…

 

La restanque potager

Une bande de terre organisée avec des traverses de bois, l’allée le long du muret

 

Un projet paysager réalisé par Patrick Bossa Architecte Paysagiste de Bao Garden à Marseille

Laisser un commentaire